Beurrier français (suite)

Après cuisson et émaillage, voilà ce que ça donne en vrai dans la vraie vie :

Beurrier français

La contenance est d’environ 125 g, et il suffit de remplir avec un peu d’eau pour que ça baigne…

Le beurre est à consistance « pommade » idéale pour tartiner sans effort : le bonheur !

sceaux

5 réflexions sur “Beurrier français (suite)

  1. Très jolies réalisations et blog très intéressant, bravo!
    Je rêve moi aussi de m’acheter un tour Shimpo car je viens de commencer dans un atelier et j’ai vraiment envie de me perfectionner! Bonne continuation.

    J'aime

    1. J’ai longtemps hésité avec le modèle RK3E qui est un peu plus puissant et coûte 150 euros de plus. Mais il prend plus de place : étant en appartement j’ai opté pour le plus compact.
      Quand je vois de nombreux potiers utiliser le RK3D et ce qu’ils en font, je suis rassuré 🙂

      J'aime

    1. C’est l’air qui rancit le beurre. L’eau du beurrier permet d’éviter le contact du beurre avec l’air et de le conserver à température ambiante. Il faut cependant changer l’eau tous les 2-3 jours.

      J'aime

Répondre à lapprentipotier Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s